24octobre 2018
blog_shape

Lui

Il avance masqué, l’homme qui efface sa vie. C’est un sauveur, les mains ouvertes sur les illusions.

La fille n’est pas méfiante, aime la chanson et les paroles, n’entends pas le son de crécelle

entre les dents serrées,  ne voit pas l’iris rétréci des yeux de l’ homme qui récite une fable.

Il l’a vue sourire lui qui ne fait que ricaner. Il l’a vue rire et a voulu s’en emparer, effacer sa joie de vivre, ses élans, comme il a effacé le récit de sa vie.

C’est un air de goguette qui lui va à ravir, c’est un leurre pour appâter sa proie, l’assujettir pour mieux la regarder souffrir.

Mais la fille continue de sourire et de rire, à la vie, au matin qui porte l’espérance  d’une joyeuse ronde, à la nuit, aux amis.

L’homme épuise ses ruses, ses feintes, le rituel devient manie, la fille s’ennuie.

L’histoire est écrite, les dialogues imposés, le refrain se fait rengaine , la ritournelle s’épuise,

la manigance et le soupçon s’installent et la fille continue de danser .

L’homme change de partition, crée du drame, des départs, des retours, des menaces voilées d’abandon, des sarcasmes. La fille danse toujours enfermée dans ses chimères.

Son aveuglement est à la hauteur des efforts de l’homme pour la séduire. Elle porte crânement le voile qui retient l’imposture, ne sent pas encore le noeud qui l’étreint, commence à retenir sa respiration, ses élans, en croyant devenir sage comme il lui a appris.

Tuer la vie en elle, se faire poupée de chiffon, reculer d’un pas, dans son sillage, faire l’éloge de la duperie .

Mais la fille n’est pas obéissante, ne l’a jamais été.

Déjà petite revenait les genoux en feu, les joues écarlates du bonheur de rire aux éclats, levait les yeux sans vouloir les baisser, a construit sa vie sur cette volonté opiniâtre que personne ne lui vole.

L’homme n’est pas à la hauteur de sa révolte et sa mystification tombe en lambeaux face à la détermination de la fille à être heureuse, ou malheureuse, comme elle l’entend.

Il devra chercher une autre proie, cet homme là, le coeur sec sur ses déconvenues et effacera la fille de sa vie.

Elle saute à pieds joints sur les pierres de son chemin et fera son retour au monde, sourire narquois.

blog_shape
comma_first
Insert Text HERE..
author
« Il était une fois » une conteuse qui naît, forte de son trajet et de ses rencontres, les poches pleines de mots, les siens et ceux des autres tout mêlés, tout emberlificotés. Juste le corps et les mots, et un costume assorti à chaque spectacle, comme un bijou.
blog_shape
comma_first
C'est une voix qui vous enchante, un sourire malicieux, un regard transperçant, une gestuelle en harmonie avec les mots ... Roberte Lamy s'inscrit dans la tradition des passeurs d'histoires. C'est une rencontre que l'on n'oublie pas. Nathalie Levassort - Section Jeunesse de la Médiathèque Jules Vernes (Ville de Puteaux)

Leave a Comment

Suivez-moi

shape
Copyright © Roberte Lamy Conteuse Tous droits réservés 2016