seprator

Métamorphose

seprator
24octobre 2018
blog_shape

La piscine est promesse,  à portée de regard . L’eau chaude , attirante, d’un bleu transparent presque blanc. L’’écume refoulée par les buses fait des volutes, jet puissant, bouche étroite qui expulse frénétiquement ses eaux.

Mais l’orage menace. Tout  à coup le ciel s’obscurcit, devient menaçant, anéantissant les rêves de détente.

Quelques gouttes se jettent en piqué sur la surface lisse de l’eau, la trouble dans l’effort de la transpercer, d’y pénétrer.

La surface de l’eau résiste mais se voile, vire au vert puis au brun . Devient sale, lourde et grise, remous de terre et écume grasse.

Un peu plus loin, un tas de débris terreux mêlés de morceaux de métal noirs encombrés de branchages glabres nuisent à la beauté du jardin.

Le ciel plombé aux nuances de soufre rejoint les dalles qui semblent se dérober, expulser les débris de mousse et de terre qui s’accrochent.

Le lieu qui semblait enchanteur il y a peu se fait décharge à présent sous l’effet de la lumière et de la pluie. Ce qui était en train de pourrir, se décomposer à l’abri des regards dans le compost s’expose à présent, se déverse et semble se traîner au sol en s’effilochant.

Le jardin exposé à l’effort besogneux ne veut plus de cet ordre dicté. Il mène sa vie propre et s’enorgueillit des pétales déchirées qui jonchent les dalles, des feuilles éparses qui tachent  la surface de l’eau, des pattes d’insectes et petis escargots minuscules et blanchâtres qui se cachent dans les interstices des pierres.

La dormeuse se sent démunie tout à coup, ses pieds nus redoutent de se poser.

Des mots affluent, décousus .. purin … putrain … Une forme sombre se débat au fond de la piscine.

Et si il y  avait quelque chose dedans?

blog_shape
comma_first
Insert Text HERE..
author
« Il était une fois » une conteuse qui naît, forte de son trajet et de ses rencontres, les poches pleines de mots, les siens et ceux des autres tout mêlés, tout emberlificotés. Juste le corps et les mots, et un costume assorti à chaque spectacle, comme un bijou.
blog_shape
comma_first
C'est une voix qui vous enchante, un sourire malicieux, un regard transperçant, une gestuelle en harmonie avec les mots ... Roberte Lamy s'inscrit dans la tradition des passeurs d'histoires. C'est une rencontre que l'on n'oublie pas. Nathalie Levassort - Section Jeunesse de la Médiathèque Jules Vernes (Ville de Puteaux)

Leave a Comment

Suivez-moi

shape
Copyright © Roberte Lamy Conteuse Tous droits réservés 2016