14juillet 2018
blog_shape

L’oiseau est là, qui ne bouge pas, à même le sol. Seuls ses yeux sont pris de mouvements frénétiques. La terre est poussière, à peine herbeuse, couleur cendrée.

La rêveuse est debout à observer l’oiseau, curieuse de son silence, de son inertie, de sa possible agonie. Le bec entr’ouvert happe le vide puis se fixe béant. Un souffle d’air caresse le petit corps recroquevillé dont les plumes ternes sont collées, engluées. Les pattes du volatile se tendent. Étreinte vide.

Un sentiment de désolation s’abat sur la rêveuse, une tristesse sourde. Pourtant elle reste là, à épier. Attends quelque chose, la fin sans doute, quand l’espoir est là, fou, impensable.

Non. Les yeux s’immobilisent, fixent le toit du ciel. Un voile les recouvre. Deviennent vitreux, opaques. C’est la fin.

La rêveuse se détourne à regret mais, comme pour la retenir, l’oiseau se fait poussière, se lie à la terre, se délite. Le spectacle continue, la retient de quitter ce songe,  impose une suite macabre, un mouvement contre nature.

Puis le feu prend la cendre, se nourrit de ce qui était, et l’oiseau renaît de ce qui couve, parmi les flammes, plumes de feu.

Et la vie reprend là où elle avait cessé.

L’oiseau semble plus grand dans sa résurrection, s’élance, battant violemment des ailes, regard vif, plumes arc en ciel.

La joie étreint la rêveuse, dont les pieds sont rivés au sol. Et l’éveille.

 

blog_shape
comma_first
Partagez mon texte sur vos réseaux
author
« Il était une fois » une conteuse qui naît, forte de son trajet et de ses rencontres, les poches pleines de mots, les siens et ceux des autres tout mêlés, tout emberlificotés. Juste le corps et les mots, et un costume assorti à chaque spectacle, comme un bijou.
blog_shape
comma_first
C'est une voix qui vous enchante, un sourire malicieux, un regard transperçant, une gestuelle en harmonie avec les mots ... Roberte Lamy s'inscrit dans la tradition des passeurs d'histoires. C'est une rencontre que l'on n'oublie pas. Nathalie Levassort - Section Jeunesse de la Médiathèque Jules Vernes (Ville de Puteaux)

Leave a Comment

Suivez-moi

shape
Copyright © Roberte Lamy Conteuse Tous droits réservés 2016